Skip to main content

Message de la directrice-générale  

Chez nous, à la Fondation pour l’alphabétisation des enfants canadiens, nous croyons qu’un immense cadeau à faire à nos enfants est de leur offrir une base solide pour leur permettre d’être instruits.
 
À la Fondation, notre principale priorité est de favoriser l’éveil à la lecture et à l’écriture des enfants de la naissance jusqu’à l’âge de cinq ans. Nous croyons que c’est durant cette période que nous pouvons avoir le plus d’impact. De la conception à l’âge de cinq ans, le développement du cerveau de l’enfant est rapide et plus radical qu’à n’importe quel autre moment au cours de sa vie.  À long terme, il est important d’investir dans la jeune enfance que de remédier plus tard par des traitements et des services de soutien à des problèmes qui remontent à la petite enfance.
 
Nous savons que chaque enfant est unique. Tous les enfants n’ont pas le même rythme d’apprentissage, et tous n’empruntent pas forcément les mêmes chemins pour atteindre les mêmes étapes. Il existe plusieurs organismes et personnes formidables qui offrent du soutien aux enfants et aux familles à travers le pays grâce à des ressources en alphabétisation, du dépistage et de l’intervention précoce, de l’éducation durant la petite enfance et plus encore.
 
En reconnaissant qu’il existe de nombreuses possibilités de relever les défis liés à l’alphabétisation chez les enfants durant la petite enfance, nous savons que de lire,  parler et  chanter à nos tout-petits dès le début de leur vie est un des moyens principaux pour les aider. L’exposition au langage dès la naissance met à profit la neuroplasticité du cerveau du nourrisson pour construire l’architecture neuronale favorisant l’éveil à la lecture et à l’écriture.
 
Simplement en exposant les enfants aux mots, nous pouvons commencer à poser les bases pour offrir à plusieurs d’entre eux toutes les chances d’atteindre leur plein potentiel dans la vie. Il s’agit d’une partie majeure du travail que nous accomplissons ici, à la Fondation, mais nous sommes conscients qu’il ne s’agit que d’une pièce du casse-tête. Nous sommes également déterminés à favoriser un dialogue éclairé sur l’alphabétisation des enfants au Canada, et à rassembler les nombreux organismes merveilleux qui joignent leurs efforts pour soutenir le développement de la lecture et de l’écriture auprès d’eux. Nous sommes convaincus qu’ensemble, nous pouvons faire en sorte que les enfants canadiens soient les plus alphabétisés au monde.

Le monde d’un enfant se construit avec les mots. Faisons que ce monde soit vaste!

Cordialement,
Ariel R. Siller
 

Biographie d’Ariel Siller

Ariel Siller est la directrice-générale de la Fondation pour l’alphabétisation des enfants canadiens. Prônant avec passion la cause de l’alphabétisation des enfants, Ariel se joint à la Fondation en juillet 2019. Elle était auparavant la directrice administrative de la Fondation Indigo pour l’amour de la lecture, où elle soutenait l’alphabétisation en aidant des écoles primaires ayant de grands besoins à construire leur bibliothèque grâce à des dons de livres. 

La passion pour la justice sociale d’Ariel Siller s’est développée alors qu’elle pratiquait le droit. Elle est diplômée de la faculté de droit de l’Université Stanford, où elle a reçu des mentions universitaires et pro bono. Durant sa carrière en droit, plus récemment pour Torys LLP à Toronto, Mme Siller a poursuivi sa pratique pro bono, notamment en se portant à la défense des collectivités marginalisées et en collaborant avec celles-ci.

Sa profonde conviction personnelle quant à l’importance de l’alphabétisation étend sa quête au soutien de ses deux enfants dans le développement de leurs compétences en lecture et en écriture, ce qui inclut les livres favoris de la famille comme Frisson l’écureuil, toutes les œuvres de Mo Willems et la série des Harry Potter.