RECHERCHE

Maryanne Wolf siège au conseil d’administration de la Fondation pour l’alphabétisation des enfants canadiens tout en occupant le poste de directrice du tout nouveau Center for Dyslexia, Diverse Learners, and Social Justice (Centre sur la dyslexie, les différents types d’apprenants et la justice sociale) de l’École supérieure des sciences de l’éducation et de l’information à l’UCLA. Dans son récent livre, Reader, Come Home: The Reading Brain in the Digital World, elle envisage l’avenir du cerveau lecteur et de certaines capacités, comme la pensée critique, l’empathie et la réflexion, de l’humain de plus en plus dépendant des technologies numériques. Voici un aperçu de ses conclusions [en anglais seulement] :


Reader, Come Home: The Reading Brain in a Digital World
par Maryanne Wolf
Synthèse et faits saillants


Download PDF
Le livre dont il est question est offert en anglais seulement. Les passages mentionnés sont traduits librement aux fins du résumé.

« Au fil de notre transition quasi complète vers une culture numérique, nous subissons des changements que jamais nous n’aurions considérés comme les conséquences indirectes et inattendues de l’explosion de créativité, d’inventivité et de découvertes la plus spectaculaire de notre histoire. » (Wolf, p. 3)

« Cette chaîne numérique qui débouche autant sur la prolifération de l’information que sur les minuscules et insignifiantes bribes d’information consommées quotidiennement par bon nombre d’entre nous nécessitera bien plus qu’une vigilance sociétale. Sinon, la qualité de l’attention et de la mémoire, la perception de la beauté et la reconnaissance de la vérité ainsi que les capacités décisionnelles complexes qui en dépendent s’atrophieront graduellement. » (Wolf, pp. 85-86)

EN SAVOIR PLUS...